• La France d'Aujourd'hui - 2011

    Les mots, les mots.. On veut se faire entendre, faire bouger les choses, mais quel est l'intérêt de parler si on ne nous écoute pas ? J'comprends pourquoi, dans ce cas, on est obligé d'en venir à poursuivre par les gestes, à manipuler les gens, à se battre, à laisser place au silence.. Aujourd'hui, que l'on dise oui ou non, y a plus tellement de personnes qui prennent notre avis en considération.. elles agissent, c'est tout, alors pourquoi user notre énergie et notre voix pour parler ?

     

    Et quand ça concerne le peuple ? Notre avis ne compte pas plus. On ne nous le demande même plus.. "Pliez-vous !" On a le droit de ne pas être d'accord, de nous plaindre (et encore..) pour faire croire que nous sommes importants dans leurs décisions, mais ils s'en fichent tant que nous ne leur mettons pas directement des bâtons dans les roues.

    Chacun vit sa petite vie de mouton, parce qu'on est forcément obligé d'avoir un minimum les caractères d'un mouton pour pouvoir vivre ! Ou plutôt survivre.. Sinon on nous punit !

    Et alors forcément, ceux qui sont punis sont pointés du doigt comme des malfaisants parce qu'ils ont enfreint les règles. Qui a cherché à savoir la vérité ? D'un autre côté, certaines choses, certains objets, certains concepts et autres sont idéalisés à tort devant le peuple afin de le manipuler dans la plus grande discrétion avec en termes d'arguments la "sécurité", le "bien-être", la "santé" ou tout ce qui permet à l'être humain de s'accomplir. La majorité du peuple se fait entortiller.

     

    J'vois pas où le peuple décide franchement.. La France est une démocratie ? Ouais, vite fait la démocratie...

     

    En fait ... Je suis dégoutée que l'homme ait tourné le monde de cette façon.

     

    « Notre mondeTemps »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :