• Elle est trop c***e !
    Des choses étranges se sont produites dans un hôpital sud-africain. Pendant six semaines, chaque vendredi soir, approximativement à la même heure, et toujours dans le même lit, quelqu'un mourait aux soins intensifs. Après une petite enquête, il s'est révélé que c'était la femme du ménage, qui pour pouvoir nettoyer le tapis du couloir, débranchait la fiche du respiratoire artificiel d'un patient pour pouvoir y brancher son aspirateur. La femme de ménage ne c'était jamais rendu compte que les alarmes du respiratoire sonnaient à cause du bruit de son aspirateur.

    votre commentaire
  • Encore des bêtes !





    C'est l'histoire d'un plongeur qui effectuait une plongée pour observer le corail quand tout à-coup, il aperçoit une grosse perle. Très heureux d'avoir fait une si belle découverte il remonta tranquillement avec sa perle entre ses dents, car il avait un immense harpon à tenir avec ses deux mains. Arrivé à la surface, une vague lui fouetta le visage, ce qui eu pour effet de lui faire avaler la perle. L'homme déçu mais pas trop, savait qu'elle ressortirait par voies naturelles. Quelques jours plus tard, le gars qui n'avait toujours pas retrouver sa perle, commençait à avoir des douleurs à l'estomac, décide d'aller chez le médecin, qui lui prescrit un anti-acide. Quelques jours plus tard, le même médecin lu dans le journal local que son patient était mort, et l'autopsie révéla que le plongeur était mort dévoré de l'intérieur par une sorte de serpent de mer qui croie et naît dans un ½uf semblable à une perle.

    votre commentaire
  • Sérieusement j'y crois pas, on peut faire des montages comme ça !

    On peut avoir les pieds sur terre et croire au fantômes. C'est ce que doivent aujourd'hui penser Jenny et Stephanie, deux bonnes copines de fac. (photo en bas)
    En effet, alors qu'elles se promenaient tranquillement avec un de leur ami, elles décident de prendre quelques photos avec l'appareil intégré dans le nouveau téléphone portable Nokia de Jenny.

    Rien de plus banal qu'une petite photo donc...
    Ce qui l'était moins c'est la sensation physique de Jenny qui a la curieuse impression d'être suivie depuis plusieurs minutes.
    Elle affirme même à Stephanie qu'elle a senti quelqu'un lui prendre la main.
    La conclusion tombe vite : cela doit être la petite brise légère qui souffle par moment.

    Pourtant, en regardant les premiers clichés, nos deux amies sont un peu déçues.
    Des sortes de parasites s'affichent sur l'écran du petit Nokia.
    Comme des traces de lumières, devant leur visage, puis au-dessus de leur tête.
    Mais une photo retient particulièrement leur attention.
    A LEUR IMMENSE SURPRISE, CELLE-CI MONTRE COMME UNE SORTE DE BRAS TENANT JENNY !!

    En rires et émotion, elles se précipitent chez elles, basculent cette photo sur leur PC et font un agrandissement.
    Imaginons leur étonnement devant cette photo montrant clairement une entité non identifiée, un fantôme presque en chair et en os !...

    Les professeurs de physique et de chimie qui ont étudié de près cette prise de vue inédite n'en reviennent pas non plus et ne trouvent aucun trucage, aucune manipulation.
    Des centaines de photos sont alors prises avec le téléphone. Sans plus de succès puisque le fantôme mystérieux ne se montre plus.

    Le Nokia est alors racheté par la fac et analysé, ouvert, démonté mais ne révèle pas ses secrets puisque aucun défaut n'est trouvé.

    Mystère d'une vie parallèle ou problème technique ? Pour l'instant, cette photo reste une des rares cas dont la solution échappe à tout le monde.
    Il n'y a pas eu trucage, voilà la conclusion.

    Mais s'il n'y en a pas, que voyons-nous sur ce cliché ?... "




    (vous y croyez ?)

    votre commentaire
  • Une famille s'est déplacée en Amérique du Nord, puis elle s'y est installé maintenant un contact constant avec leurs parents européens. Les lettres et les colis sont régulièrement envoyé d'un côté ou de l'autre. Après une longue période de silence, un colis est arrivée aux Etats-Unis avec à l'intérieur, soigneusement enveloppé dans un papier de soie, une fiole de poudre grise. Il n'y avait aucune note, mais puisque plusieurs des colis précédents avaient contenu des mélanges emballés de nourriture, les membres européens de la famille pensés que cette poudre, aussi, était un mélange qui serait préparé en ajoutant simplement de l'eau. La sauce a été faite et servie, mais elle n'avait pas le goût attendu dans la nourriture ! Plusieurs jours passe, une lettre est arrivée expliquant que le père était mort, et parce qu'il avait toujours été nostalgique, il a souhaité que ses cendres repartent dans sa ville natale. Elle a espéré que le reste de la famille ne serait pas gêné et que la lettre leur arriverait avant les cendres, qui étaient envoyées séparément dans une fiole et ont été solidement enveloppées dans un papier de soie...

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique