• Des fois ce serait mieux si j'existais pas...

    Depuis le 7 aout 2010, nous avons eu trois semaines de vacances. Tu voulais du temps libre et je ne te laissais que du mercredi soir au vendredi apr?s-midi, chaque semaine. Quand tu rentres en train, j'aime bien avoir un message pour me pr?venir que tu es bien arriv?. Je trouve cela normal, je t'aime, j'ai besoin de savoir que tu vas bien. Tu es arriv? ? 21h et depuis les 18h que tu es parti, je n'ai pas eu de nouvelles malgr? ma question "t'en es o? avec les transports...?". A 22h je t'ai appel? et je me suis faite engueuler avant que tu ne me dises "attends je te laisse, j'te rappelle".

    A 22h30 je t'ai rappel?, tu ?tais avec deux potes ? toi. Tu m'as envoy? chier. A 23h45 je t'ai rappel?, tu m'as dit de ne plus te casser les couilles. A ce moment l?, j'ai pens? que tu n'en avais rien ? foutre de moi. A 0h11 tu m'as rappel?e, tes deux potes ?taient partis. A chaque fois que je parlais, tu me disais quelque chose de ce genre : "j'men fou", "j'en ai rien ? foutre", "ta gueule", "mais ferme ta gueule", "tais-toi", "j'men fou de ce que tu veux"... en hurlant. Tu m'as raccroch? plusieurs fois au nez et n'avais pas l'intention de me rappeler de la soir?e. Tu voulais juste que je te "foute la paix". Quand je te rappelais pour essayer de parler entre tes mots, mes larmes prenaient le dessus et il m'?tait difficile de sortir trois mots ? la suite ? cause de mon gros chagrin. Il y a un moment o? tu t'es m?me moqu? de moi parce que je pleurais. Tu as imit? ma voix en train de b?gayer ? cause de mes pleurs.

    Finalement, je t'ai rappel? une derni?re fois. Ta voix ?tait toujours aussi m?prisante. Tes mots ?taient devenus "j'veux pas te parler" alors que je n'ai cherch? qu'? te faire comprendre que chaque fois que tu me dis de la fermer, que tu m'insultes, je perds confiance en moi, je descends, je retombe. Surtout, j'ai cherch? ? te faire comprendre, objectivement, que tu n'avais pas de bonnes raisons de me m?priser ainsi. Est-ce une bonne raison quand je demande ? te parler cinq minutes, pour recevoir autant de choses dans la gueule ? Avant de raccrocher pour la derni?re fois de la soir?e, on s'est dit "bonne nuit" et "? demain", mais je n'ai pas dit "je t'aime" ni rien d'autre.

    Comment croire que tu m'aimes si chaque fois que je vais mal, tu tournes le dos ou tu m'envoies chier plut?t que de me soutenir ? Tu n'en ? rien ? faire de moi ? Si tu t'en fous de ce que je veux, de ce que je peux dire, de ce que je ressens.. comment comprendre que tu m'aimes ?
    Je n'arr?te pas de pleurer, j'ai tr?s mal. Je pense que je ne vais pas me coucher tout de suite.

    Je viens de me souvenir que lorsque je t'ai demand? ce que tu allais faire ce soir, toi qui te couche souvent tr?s tard, tu m'as r?pondu que tu ne peux rien entreprendre. J'ai cru que c'?tait ? cause du t?l?phone parce que ?a faisait bien 45min que j'essayais de parler. En fait, j'ai voulu m'excuser, mais tu m'as dit que ce n'?tais pas ? cause du t?l?phone. En revanche tu as poursuivi avec "Si ! C'est de ta faute.", mais je n'ai pas compris pourquoi si ce n'est pas ? cause du t?l?phone. Tu as pass? ta soir?e avec tes deux potes.. j'ai appel? deux fois et tu m'as envoy? chier, donc deux appels de moins d'une minute. Je ne comprends pas, mais j'ai mal..

    On dirait que si je n'?tais pas r?apparue dans ta vie, tu te serais facilement pass? de moi. Encore aujourd'hui, je me le demande : si je disparais du jour au lendemain, est-ce que ?a te feras quelque chose, toi qui dis m'aimer ? Quand les choses t'?chappent, toi tu ne te bats pas pour les r?cup?rer... De ce fait, j'ai peur..

    Je ne veux pas te perdre...

    votre commentaire
  • Ce soir, je suis r?ticente ? tout ce qui peut m'atteindre. Ce soir je refuse toute chose, tout et n'importe quelle chose. J'en viens ? ne m?me plus supporter mes bracelets l?. Peu importe, je vais ?crire...

    J'ai un mal au fond de moi ce soir. Je suis pourtant heureuse de t'avoir dans ma vie, mais j'ai un mal qui survit dans ce moi int?rieur. Parfois, j'ai le souvenir que tu n'as toujours pas vu mes parents apr?s un an et deux mois de relation.. Je n'y crois plus.

    J'ai voulu changer le titre de cet album photo sur facebook, mais que mettre ? Je ne suis pas de ceux qui trouvent les bons mots, les jolis mots. L'esprit cr?atif ne m'est pas abondamment pr?sent, je le regrette. Comment trouver un titre d'album photos ? Il n'y a pour le moment, que deux photos dedans. L'une repr?sente des gens que j'aime, l'autre repr?sente la plus belle rencontre que j'ai faite dans ma vie. Je les appr?cie tous. Apr?s plusieurs r?flexions, j'opte pour "Des nems de ma vie", simplement parce que 'nem' ? la m?me sonorit? que 'j'aime' et que ce titre est tout de m?me plus joli que "Des gens en bordel".

    Je me trouve ridicule et me sens nulle sur beaucoup de points. Il est tard et le temps est ? la m?ditation car il n'y a aucun bruit, seulement le son sourd du pc qui tourne.

    Il est difficile d'avancer dans ces maux int?rieurs. Comment croire alors que plusieurs fois le "non-lieu" s'est produit ? (aucune r?f?rence au lexique juridique, ce mot est ? prendre au sens propre, le sens premier de l'assemblement de ces deux mots). J'ai peur d'avancer dans le noir.. Mes parents s'effacent petit ? petit, les tiens prendront bient?t plus de place dans ma vie. Et depuis quand n'ai-je pas vu mon fr?re ? J'ai peur du chemin que j'ai pris.

    Quand on me demande ce que je veux, j'aime que l'on se tienne ? ce que l'on dit. Je voulais par exemple, vraiment aller ? la f?te foraine d'Orl?ans.. En plus, j'avais dit l'an dernier que je monterai avec toi dans les man?ge ? sensation cette ann?e. Encore un souhait r?duit ? n?ant.. Encore quelque chose que je ne croirai plus, car nous avons attendu des semaines alors que la f?te foraine jouissait depuis la mi-mai. Nous avons attendu la derni?re semaine, que nous avons de plus, r?serv?e pour Orl?ans en priorit? pour la f?te foraine. Finalement nous n'y sommes pas all?s et maintenant, elle s'est achev?e pour cette ann?e.
    J'aurais aim? sortir quelque part, autre que les free-party, autre que les m?ga soir?es "son" remplies de monde, mais j'aurais aim? un peu plus de voix que nos deux ?tres r?unis.
    Je ne sais pas o? j'en suis.. Quand j'essaye de faire plaisir, ?a ne fonctionne pas, quand je pense qu'? moi, je ne suis pas satisfaite, quand on me dit "on ira l?", rien ne se passe, alors pourquoi me demander ce que je veux pour mon anniversaire ce huit juillet ? Je vais avoir 21 ans, quel bel ?ge. Je n'ai pas envie de le f?ter, je n'en vois pas l'int?r?t, c'est 21 ans et non 20 et encore moins 30, ni 18.. Je ne comprends pas qu'on me demande ce que je veux comme cadeau.
    Et le lac, irons-nous ce week-end ? Et irons-nous au bord de la Loire un jour ? A un pub dans Orl?ans ? Oui le pub, tu me l'as propos? pour mon anniversaire, ?a en devient comique vu le nombre de fois o? je l'ai propos? et qu'? pr?sent j'ai oubli? cette id?e de sortie. Le cin?ma je n'en veux pas, aller en teuf non plus, le restaurant est bien trop cher, voir mes parents m'ait bien plus cher, que toutes ces sorties.

    Je ne sais pas .. Je n'arrive pas ? faire le vide dans ma t?te. Je ne pourrai jamais dire ce que je veux, car je n'y crois plus pour l'?voquer dans mes souhaits. Je dois ?tre lass?e de ces requ?tes qui n'aboutissent pas. J'aimerais bien un tatouage aussi, une journ?e sur Paris pour se promener, un bowling La Blague ! Je ne savais m?me pas qu'il y en a un ? Chelles. Merci Marine.
    J'aimerais plus que tout ?tre une fille normale avec une peau normale et un corps normal. J'aimerais avoir 3000? ! Le r?ve pour me payer des s?ances de lumi?re puls?e. C'est difficile de se dire que tu ne me quitteras pas, un jour, pour une fille plus jolie que moi niveau corps. Je t'aime tellement..

    Alors ?! De quoi ai-je envie ? Des petits cadeaux comme les saisons de Desperates Housewives en DVD, le double DVD du deuxi?me film de la saga Twilight... Un bijou tel une bague, quelque chose qui se garde. L'id?e de la rose pour nos un an, une rose rouge, ?tait bien trouv?e. Cette rose ?tait magnifique et j'esp?re que dans ton c?ur elle symbolise autant que dans le mien : notre v?ritable amour, sinc?re.. et sans fin je l'esp?re.

    Et moi, arriverai-je ? ?tre ? la hauteur de tes esp?rances ? Un cadeau qui te plaira pour de vrai, quelque chose dont tu te souviendras longtemps... L'argent aide beaucoup pour offrir de beaux cadeaux.

    Je n'ai plus envie d'?crire cet article ridicule et abstrait o? je n'arrive pas ? parler comme je l'aurais cru ce soir. Les maux vont s'en retourner dans leur cercueil, et la terre ne les recouvrent pas. Il se rel?veront comme de pi?tres mort-vivants sortant de leur tombe, un moment o? seule je serai avec moi-m?me, comme chaque fois ; o? alors quand la Terre tremblera et que la lave jaillira de nouveau.

    Que dire pour finir.. Bonne nuit.

    Et voici comment on fait un article non structur?. Tadaaa !

    votre commentaire
  • Ce soir, nous nous sommes engueul?s. Depuis hier je suis ex?crable. Tu as fini par dire que je n'ai personne et que je n'ai jamais voulu te pr?senter mes gens. J'ai d?j? entendu ?a, soit par toi, soit par Jay.

    Je sais ? pr?sent que certaines choses arrivent dans mes couples, ? cause de moi. Je sais que c'est moi le probl?me. Je ne sais pas quoi faire, j'ai mal et ?a fait mal de se dire que ?a se trouve "oui" je n'ai personne. Or on m'invite encore ? des anniversaires, on voudrait me revoir mais c'est seulement parce que je passe mon temps libre avec mon copain que je ne vois presque plus personne.

    Je pense ? mon p?re, de qui je dois tenir. Il se plaint tout le temps lui aussi. Ce soir tu as encore dit "j'ai ai marre que tu te plaignes tout le temps". Est-ce qu'? mon p?re aussi, on lui a dit qu'il n'avait personne ? Est-il pass? par les m?mes phases, m?mes p?riodes que moi ? La vie n'?tait pas pareil en son temps de jeunesse.
    Et je repense ? ce r?ve que j'ai fait il y a deux jours. Mon p?re avait sa vieille peugeot 309 cr?me, nous ?tions ma m?re, mon p?re et moi en train de rentrer d'une soir?e. Nous venions de sortir du b?timent pour nous rendre ? la voiture de mon p?re. C'?tait l'hiver. Nous nous dirigions vers la voiture, mon p?re ?tait ? quelque m?tres devant la voiture, en train d'observer un lac. Ma m?re toucha la voiture et elle partie, se dirigeant vers mon p?re, le heurtant de plein fouet avant qu'on ne l'aper?oive m?me plus. A ce moment l? dans mon r?ve, j'ai couru en pleurant, vers mon p?re et je l'ai pris dans mes bras. Il ?tait ? terre, il ne bougeait plus. La voiture, qui aurait d? attendre le lac, s'arr?ta juste devant et ?tait positionn?e parall?lement au lac et non comme si elle ?tait positionn?e pour se diriger dedans. Chose qui n'est absolument pas normale, donc bizarre.
    Ce r?ve ?trange et douloureux me rappelle un autre o? mon p?re se faisait tuer par un camion qui avait perdu le contr?le. Peut-?tre qu'il est destin? ? mourir d'un accident de la route ? A chaque fois je suis pr?sente, et dans le r?ve avec le camion, j'?chappe de justesse ? la mort. Je l'aime mon papa, malgr? qu'il est con.

    Comme c'est triste... J'aimerais parfois ?tre c?libataire, et peut-?tre serais-je seule aussi ? Je ne suis pas faite pour les relations, je d?truis les gens. Pleurer soulage, mais ne fera pas avancer les choses. Je ne sais pas quoi faire.

    Si un jour j'en meurs, j'aimerais indiquer sur ce blog les premiers signes d'une maladie dont je ne connais pas encore le nom. Cela fait environ deux semaine que j'ai remarqu? un bouton ? l'arri?re de ma langue. Je l'ai vu par hasard. Il m'arrive parfois d'avoir du mal ? avaler, mais ?a passe assez vite et puis j'ai d? m'y faire et ne plus y pr?ter attention. Je ne sais pas de quoi ?a vient. Un jour, alors que j'?tais assez malade et que j'avais un mal de gorge horrible, le m?decin m'a diagnostiqu? une angine blanche et m'a dit que ?a se voyait bien au fond de ma bouche. Le soir, j'ai regard? ma bouche et j'ai vu des points blancs sur ma langue au fond. Depuis ce jour, il m'arrive de regarder ma langue pour voir si j'ai des maladies, des infections quelconques, lorsque j'ai par exemple mal ? la gorge. C'est aussi ce que j'ai voulu faire un de ces soir o? j'avais du mal ? avaler et j'ai remarquer ce bouton.
    Ce bouton, je ne le sens absolument pas. Il ne me g?ne pas, n'est pas douloureux. Peut-?tre l'ai-je depuis quelques semaines ? Quelques mois ? Pas trop non plus car j'ai eu une angine cet hiver. L'aspect de cette chose, il ressemble ? une papille qui aurait gonfl?e, enfl?e au fond de la langue. Il est de la m?me couleur que la langue et se situe bien centr? (niveau gauche-droite) sur la langue, mais au fond. Lorsque ma bouche s'ass?che, il se d?gonfle et lorsque je bois ne serait-ce qu'une gorg?e, il se regonfle. On dirait une ampoule que j'aurais ? la langue ? Il n'est vraiment pas gros, mais ressort des autres papilles et assez distinctement. Depuis une semaine, j'ai l'impression que ma langue devient de plus en plus blanche. Les mycoses linguales sont douloureuses, ce ne peut donc pas ?tre ?a ?
    Je dois voir un m?decin... Je vois une dermatologue pour mes grains de beaut?, le premier juillet. Je lui montrerai mon bouton lingual en m?me temps. ?a me fait peur. Je ne peux qu'attendre ou aller en urgence chez un m?decin. ?a ne me fait pas mal, donc je peux encore attendre jusqu'au premier juillet.

    Je pense mettre fin ? cet article qui m'a aid? ? me calmer. Je n'ai pas parl? de tout ce dont je voulais parler, mais j'ai ?vacu? certaines choses et parl? d'une partie de ce que j'ai sur le c?ur. Je ne suis pas totalement calm?e et repos?e et j'ai mal de ce que tu m'as dit ce soir et de ce que tu peux bien croire qui n'est pas vrai. Tu m'as trait? de menteuse, c'est douloureux alors que j'essaye de garder cette confiance en nous. Que dire... On verra demain ? Je vais encore me renfermer, me remettre dans ma coquille. Lorsqu'il s'agira de faire l'amour, je vais encore, ne pas avoir envie ou ?tre tellement mal ? cause de nos engueulades que je vais pleurer avant m?me que t'essaye de me donner du plaisir. Sachant que le plaisir est psychologique, je ne pourrai pas en avoir si je pense trop ? tout ?a.

    J'aimerais ?tre quelqu'un d'autre...

    1 commentaire
  • Je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas quoi faire. Tu as dit que je ne t'aime pas, que je t'emp?che de voir tes amis, que je t'emp?che de vivre en fait. Je t'oblige ? venir me parler chaque soir, mais toi tu n'en ressens pas le manque alors si ?a te d?range. Je n'ai pas un manque aussi fort chaque soir, mais en ce moment il y a les partiels et j'ai des mauvaises journ?es. Tant pis. Tu n'es pas oblig? d'?tre toujours l? pour moi. Je dois me d?tacher un peu plus de toi.. C'est triste. Je ne sais pas o? ?a me m?nera ? force de me travailler pour me d?tacher chaque fois plus de toi. On verra.

    Il est 1h30 du matin, j'aimerais r?pondre ? ton sms, mais tu a dis que mes longs messages te font chier, que tu ne peux jamais r?pondre, que tu ne t'en souviens pas, que je parle juste pour parler. Alors j'?cris ici, au moins t'es pas oblig? de le lire, je prends pas toute la place dans ton portable.. Bref que du bonheur pour toi.
    Tu dis que tu passes toujours pour le m?chant dans le couple.. C'est marrant, car moi je me sens un peu pareil. En plus de ?a, j'ai fait des efforts, je me suis d?tach?e un peu de toi par exemple. J'ai fait d'autres efforts aussi, m'enfin c'est toi qui dit que faut pas compter, ou plus fermement tu me dis "vas-y compte !" Comme c'est agr?able dit comme ?a... C'?tait pas ?a que je voulais dire, mais plut?t que tu remets en cause chacune de mes paroles, de mes gestes du coup, en brisant par une phrase tous les efforts que j'arrive ? faire. Comment dois-je le prendre, et comment dois-je r?agir, me sentir, r?pondre surtout ? Comment te parler apr?s ?a ? Quoi que je dise, rien n'est assez bien ? tes yeux. Rien n'est plus vrai car tout est rompu par tes paroles. Je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas quoi faire, mais j'?cris ici. Dois-je te dire que j'ai ?crit ici ? Qu'importe, ?a va changer quoi pour moi ? Rien..

    J'aimerais ajouter que "je suis minable" ? la fin de ton message fait vraiment tache. Je t'avais bien dit de ne pas te rabaisser car moi je ne t'insulte pas, je te ne compare pas ? un connard, un minable ou autre. Je ne t'insulte pas pendant qu'on parle de ce genre de chose. M'enfin.. Que dire ? Et quand je te dis que pour que je te laisse raccrocher, j'aimerais avoir un peu de calme dans le ton de ta voix, j'ai un ton encore plus ?nerv? avec des mots encore plus blessants. M?me "je t'aime" a r?ussi ? t'?nerver.
    J'ai un partiel demain et j'?cris quand m?me sur le blog malgr? qu'il est tard. Je me demande, j'h?site, est-ce que je t'envoie un message ? J'avais dit que je ne le ferais pas, mais le vrai probl?me c'est "que vais-je te dire dedans". Si je r?ponds ce sera long, si je r?ponds court, tu n'auras pas de r?ponse ? ce que tu dis. Si je ne r?ponds pas je vais aussi me le reprendre en pleine face. Alors ? De quelle fa?on vais-je choisir d'?tre bless?e.

    Pourvu que demain je ne refasse pas la m?me chose qu'aujourd'hui. Pourvu que demain je ne me sente pas comme aujourd'hui et que je n'ai pas de coup de blues en pleine arriv?e en cours pour un partiel. Ce matin, rien n'?tait plus important ? mes yeux que de fuir la classe. A mon arriv?e, les larmes aux yeux, les larmes coul?es d?j?, je n'avais comme seule envie, que de partir de la salle pr?cipitamment pour aller verser mes larmes dans un coin o? personne ne me verrait. J'ai beaucoup de pression. Je me sens parfois seule. Je fais ?norm?ment de choses de travers et quand ? cela, quand ? mon mal ?tre de culpabilit? s'ajoute l'?chec des partiels, je ne peux que laisser ces larmes couler sur mon visage en esp?rant que personnes ne les voit. Finalement, j'ai pris sur moi, j'ai r?ussi ? me concentrer sur le tableau, sur ce que disait la prof. Finalement, j'ai fait ce partiel et m?me si j'ai 1/20, il est fait et je sais ? quoi ressemble un partiel de diachronie si je suis au rattrapage ou que je redouble.

    Alors ? Je vais sans doute te r?pondre. Et oui j'ai dit "sans doute" ui ui je l'ai dit.. Quel crime ? tes yeux. Il faudrait te demander ce que tu voudrais que je dise ? Mes r?ponses ne te vont pas et sans r?ponse tu t'?nerves aussi. Quand je suis bloqu?e et que je ne sais pas quoi dire, quand je suis bless?e et que j'ai juste envie de pleurer ou de te dire "mais ferme ta gueule" ou juste "s'il te pla?t arr?te de me faire mal", je n'arrive pas ? r?pondre ? ce que tu dis car l'?motion est trop forte, bien que parfois, ou rarement m?me, j'arrive ? passer outre tes mots. Cela n'arrive que lorsque tout est favorable autour de mon couple. C'est tout le contraire en ce moment.

    J'ai besoin de soutiens, j'ai besoin de toi, mais tu ne sais que me dire "il faut toujours que je sois l? pour toi". L? de m?me que pour le message, dois-je venir sur msn demain ? Que je ne sois pas-l? alors que toi si, ?a t'arrangerai. De la tranquillit?.. Peut-?tre que ne pas venir sur msn du tout t'arrangerais encore plus. J'aimerais ne pas aller voir, j'aimerais r?sister et ne pas aller voir si tu vas te connecter demain. J'aimerais faire celle qui n'existe pas des fois, mais je n'aimerais pas que tu me le fasses. J'aimerais car je voudrais savoir si tu viendrais ? m'appeler, ? voir si j'existe encore. J'aimerais, mais je n'arrive pas ? ne pas aller voir si tu es ou pas sur msn. Je ne voudrais pas que tu ne me donnes plus aucune nouvelles et donc je t'en donnerai toujours. Et donc si je suis ma logique, et bien ui, je ne vais pas r?sister et je vais r?pondre ? ton message. Comme c'est triste, je suis soumise.. Soumise par la peur que tu me fasses souffrir en te comportant de la fa?on que je voudrais le faire avec toi. J'en souffrirais et c'est alors la peur de souffrir qui me retient de r?agir de certaines fa?ons. C'est ensuite parce que je n'aime pas te faire du mal que je ne le ferais pas. Bien ?videmment, la peur.. est toujours dominante chez moi ? moins d'?tre boost?e ? deux cents ? l'heure et sous pression. La pression , lorsqu'elle s'accumule finit par me rendre immunis?e de tout, mais monte toujours discr?tement en moi jusqu'? me faire pleurer au moment le plus inappropri? qu'il soit, comme ce matin en arrivant en classe, l? o? tout le monde me voit. La pression, pendant ce moment d'immunisation (oh bah ?a alors, j'ai une impression de d?j? vu o? je me vois en train d'?crire "la pression, pendant ce moment d'immunisation".. c'est marrant comme impression), me rend comme invincible de chaque mot, chaque chose qui me pend au nez. Demain j'ai un partiel, vendredi un gros gros partiel, je n'ai rien r?vis? et tout va bien, mais int?rieurement j'ai peur. Seulement cette peur est trop profonde pour ressortir pour l'instant. Je m'arr?te, je pourrais en dire des choses mais je m'arr?te. Il est 2h du matin. Et voil?, un article dans le vent, je me suis vid?e sur l'?cran, personne ne le lira, mais personne n'a ce blog ? par toi. Toi-m?me tu ne le liras pas avant qu'il soit r?volue cet article. M'enfin, je dois m'y faire. Le blog est un support que notre couple n'utilise plus. L'oral est un canal que nous ne pouvons utiliser par manque de cr?dit et d'argent pour payer l'illimit? envers l'autre ? Msn, tu n'aimes pas, mais c'est pourtant instantan? pratiquement. Tant pis.. Il faut que j'aille dormir. Bonne nuit !

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique